Mes chères études
L'association stop aux violences sexuelles 85 est une plateforme du réseau national et international SVS sur la Vendée. Elle organise des formations de base sur la connaissance des violences, des ciné-débats, de la prévention. Elle oriente les victimes et auteurs/autrices.
association svs Vendée, association svs 85, stop aux violences sexuelles en Vendée, informer, prévenir, guérir, former, préventions de la violence éducative, soins pour les personnes victimes, soins pour les auteurs, psychiatrie et violences sexuelles, thérapie, sexologie, signalement violences sexuelles, témoins, médecins, sage-femme, thérapeutes, plate forme vende, plate forme 85
15803
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-15803,bridge-core-3.0.1,qodef-qi--no-touch,qi-addons-for-elementor-1.7.1,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,paspartu_enabled,overlapping_content,qode-overridden-elementors-fonts,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-28.7,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-7.6,vc_responsive,elementor-default,elementor-kit-13
 

Mes chères études

Laura D.

Editions J'ai lu

Catégorie
LIVRES, TEMOIGNAGES & PREVENTION
A propos

Issue d’un milieu modeste, Laura part faire ses études dans une grande ville française. La vie est chère, les aides sociales impossibles à obtenir, et les horaires des petits boulots s’accordent bien mal à ceux de l’université. En osant dévoiler son histoire, Laura espère lever l’un des grands tabous de notre société. À travers un témoignage brut et poignant, elle raconte sa plongée dans le milieu de la prostitution via Internet

 

« Je m’appelle Laura, j’ai 19 ans. Je suis étudiante et je me prostitue pour payer mes études. Je ne suis pas toute seule dans ce cas. Il paraît que beaucoup d’autres étudiantes font comme moi. Tout s’est enchaîné dans une logique bizarre, sans que je me sois vraiment rendu compte que je tombais. Je ne suis pas née avec une petite cuillère en argent dans la bouche. Je n’ai jamais connu le luxe et l’aisance, mais jusqu’à cette année, je n’ai jamais manqué de rien. »