Nos missions
L'association stop aux violences sexuelles 85 est une plateforme du réseau national et international SVS sur la Vendée. Elle organise des formations de base sur la connaissance des violences, des ciné-débats, de la prévention. Elle oriente les victimes et auteurs/autrices.
violences sexuelles, prévenir, informer, former, guérir, formation de bases, accompagnement, vendee, association, orientation, victimes, auteurs,
15919
page-template,page-template-elementor_theme,page,page-id-15919,bridge-core-3.0.1,qodef-qi--no-touch,qi-addons-for-elementor-1.6.7,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,paspartu_enabled,overlapping_content,qode-overridden-elementors-fonts,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-28.7,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-7.5,vc_responsive,elementor-default,elementor-kit-13
 

Nos missions

Cette association a pour mission d‘informer la population sur la réalité des violences sexuelles.

Les victimes peuvent être des femmes (1 femme sur 4 est victime de violences sexuelles en Europe), des hommes (1 homme sur 6 est victime de violences sexuelles) et surtout des enfants (1 enfant sur 5 est victime de violences sexuelles avant ses 18 ans).

  • Assises Internationales annuelles qui développent un impact en termes de communication nationale et internationale, connexions entre professionnels améliorant les réseaux de soins et de prise en charge des personnes victimes et des auteurs, initiation de travaux de recherche, extension du nombre de plates-formes SVS…
  • Relations avec les institutionnels et les parlementaires permettant d’expliquer en quoi l’imprescriptibilité est indispensable et d’agir sur le plan législatif.
  • Présentation de données de recherche à des congrès scientifiques nationaux et internationaux.
  • Conférences d’information grand public : ciné-débats autour du film « Les chatouilles » d’Andréa BESCOND et autour du film « Sans frapper » d’Alexe POUKINE.
  • Conférences d’information de professionnels auprès des travailleuses·eurs d’insertion sociale et familiale, des assistantes·ts maternelles.els et des sages femmes.
  • Communications presse auprès de FR3, TV Vendée, NOV FM, et de la presse écrite locale.

Une autre mission de l’association est de former des thérapeutes et des professionnels qui sont en contact avec d’éventuel·les victimes et / ou auteurs : médecins, sage-femmes, infirmières, psychologues, psychothérapeutes, enseignants, avocats, gendarmes, éducateurs, travailleurs sociaux….

Mises à disposition de sessions de formation :

  • Les bases de la connaissance en matière de violences sexuelles.

Les 7 et 8 mars 2020

Les 2 et 3 octobre 2021

Les 12 et 13 mars 2022

Les 22 et 23 octobre 2022

  • Prévention de la violence éducative en périnatalité.
  • Prévention des violences sexuelles en âge scolaire.
  • Protocole de soins pour les personnes victimes de violences sexuelles et pour les auteurs de violences sexuelles en juin 2021 et février 2022.
  • Psychiatrie et violences sexuelles.
  • Outils de thérapie psycho-corporelle spécifiques du parcours de soins de violences sexuelles en juin 2021 et mai 2022.
  • Aspects transgénérationnels des violences sexuelles en juin 2021 et mai 2022.
  • Outils d’art-thérapie spécifiques du parcours de soins de violences sexuelles.
  • Accompagner un enfant victime et sa famille.
  • Sexologie et violences sexuelles.
  • Le signalement.
  • Le parcours juridique et judiciaire des personnes victimes de violence sexuelle en février 2021.

Une troisième mission est de prévenir : prévention dans les écoles, collèges, lycées, universités, maternités, entreprises, …

Une quatrième mission est de guérir :

  • Mettre en soins thérapeutiques les victimes afin de les « réparer » et éviter toutes les conséquences psychiques, physiques, affectives, sociales, professionnelles, sexuelles, des victimes.
  • Mettre en soin les auteurs de violences sexuelles est également un objectif de cette association, un auteur est malheureusement souvent une ancienne victime non soignée, le mettre en soin évite qu’il fasse à son tour des victimes.

[/vc_column ]